jerome peignot

 « Mon site sur Internet ?
 Mais tu veux rire ?
 J’ai 91 ans, tout de même ! »

 Jérôme Peignot
 (xjeromepeignot@free.frx)

 

 

 

 

 

<< Déjà parus: livres
<< Déjà parus: articles
<< Biographie
<< Revue de presse
<< Audiographie
<< Filmographie
Vu par Aline Rollin >>
Vu par S. Bassouls >>
Fiche Wikipedia >>

Sonnets.
Deux quatrains, deux tercets.
Et à Paris deux rives

 

Paris

 

Comme une femme aimée elle hante la mémoire
Seraient-ils un peu laids, ses monuments sont beaux
D’en être familier nous en fait trop accroire
Quand dans l’île on y est déjà entre deux eaux

À chaque pas Paris offre un nouveau portefaix
Le canal Saint-Martin : Amsterdam affermie,
Boulevard du Palais : le cours Mirabeau d’Aix,
Dans la rue de Tournon : la tant belle Italie

L’aimerait-on d’autant qu’on s’y croirait ailleurs ?
Elle est plus belle encor dès lors qu’on l’a rêvée
Qu’elle existe et cela nous réchauffe le cœur

La Concorde le soir ronronnante et pavée
À nouveau s’alanguit aux rayons du soleil
Mais du sang des feux rouges le flot est bien vermeil

 

< Précédent | Suivant >

peignot gai savoir de la mort
 Préface >>
 Bonnes pages >>